Nos réalisations

Case maternité PROTEK.

 

 

Anne Perrot, éleveuse à Plourhan (22) a fait construire un nouveau bâtiment maternité ISOTEK, de 2 salles de 36 places. Son troupeau est conduit en 7 bandes, avec un sevrage à 28 jours.

 

Elle a donc renouvelé 72 places de maternité et conserve d’anciennes cases pour assurer la conduite du troupeau. Elle revient avec nous sur les cases bien-être PROTEK, de 2,35 m x 3 m, mises en route en janvier 2018.

« Lorsque mes truies rentrent en maternité, elles sont en liberté jusqu’au week-end. Ensuite, je les bloque jusqu’au mardi qui suit la mise bas. Ma nouvelle générique me permet de les libérer facilement, nous avons des truies qui sont calmes. » nous explique Anne.

« J’ai fait ce choix par rapport à la réglementation à venir et au bien-être animal. Aujourd’hui, nous sommes en plein changement, et à mon avis, la liberté est une réelle avancée pour le bien-être des truies. » 

 

Quid de la charge de travail ? 

« Je ne ressens pas de changement de mes conditions de travail avec le mode liberté. Je n’ai pas l’impressions d’avoir de surcharge liée à cela. Les truies sont bloquées jusqu’aux derniers soins aux porcelets, et ensuite on les libère. Ca se passe très bien, dans le calme, et je n’ai pas plus d’écrasés qu’avant. » souligne Anne.

 

Merci à Anne Perrot pour son témoignage, nous lui souhaitons du succès et du bien-être avec ses cases PROTEK et son bâtiment ISOTEK !

Case maternité PROTEK de 2,35 X 3,00 mètres. Sol fonte et plastique antidérapant. Nids à porcelets avec lampe chauffante