Nos réalisations

Bâtiment volaille de chair

Nous avons rencontré Sébastien Beslard, installé depuis le 1er janvier 2012 en GAEC avec Marie-Christine Beslard et Annick Grimmaud sur un site multi-production. 

 

L’exploitation comprend 90 vaches laitières, 180 hectares de terres, et depuis peu un bâtiment volaille de chair.

Son objectif à terme est de se concentrer sur la production de volaille, en construisant un second bâtiment identique.

Retour avec lui sur son bâtiment, mis en service le 25 juin dernier. Sébastien Beslard a opté pour un bâtiment avec ventilation dynamique, fenêtres dans l’optique avec volets motorisé (ouverture à l’italienne), ce qui permet d’obtenir une lumière naturelle. « La ventilation et la lumière étaient de points essentiels dans mon choix de bâtiment. Je souhaitais un bâtiment performant en termes de conception de bâtiment et de ventilation. »

Sébastien nous explique pourquoi il a choisi le système volets pour laisser renter la lumière naturelle dans son bâtiment : « Le fait de pouvoir travailler avec de la lumière naturelle est un point très important pour les animaux et aussi pour le confort de l’éleveur. Les volets sont réglés pour une ouverture de 9h à 19h tous les jours. C’est l’un des premiers bâtiments qui se monte avec des volets et contrairement au volet à guillotine ce qui m’a séduit c’est le fait que les rayons du soleil ne peuvent pas rentrer directement dans le bâtiment. En plus, je pense que cela va me permettre une économie d’énergie. »

Sébastien nous a expliqué qu’après avoir étudié les différentes solution bâtiment – NTD pour sa technicité et la qualité des matériaux utilisés : « La charpente 100% métallique est en Magnelis pour une meilleure longévité (il n’y a pas de bois), le concept d’assemblage des panneaux de bardage et de toiture est conçu pour que le bâtiment garde à vie une parfaite étanchéité… 

D’autre part, le fait d’avoir ces panneaux dans tout le bâtiment, même au plafond me semblait être un point très important pour le lavage, pour le sanitaire, mais aussi pour la robustesse du bâtiment. Je pense que le bâtiment va bien tenir dans le temps. J’ai pu constater une belle de finition, et sa compte. »

Sébastien démarre son premier lot de volaille. « Pour l’instant, ça se passe bien. Je débute alors j’apprends encore de mon bâtiment, de sa technicité. » 

 

Nous souhaitons beaucoup de succès au GAEC du Bois Gasnier avec ce nouvel outil.